Chroniques

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre : une histoire Ã©mouvante.

Titre: Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre

Auteur: Ruta Sepetys

Edition: Gallimard Jeunesse SCRIPTO

Prix neuf: 14€

Catégorie: Roman historique

À partir de 13 ans

Après avoir lu Le sel de nos larmes du même auteur , que j’avais adoré , j’avais très envie de découvrir ce roman dont j’avais entendu que du bien! On me l’a donc offert ( merci maman ) et je me suis jetée dessus. Encore un livre sur la 2nd guerre mondial que j’ai beaucoup aimé mais il n’a pas été à la hauteur de mes attentes et je vais vous expliquer pourquoi.

Résumé: Lina est une jeune Lituanienne comme tant d’autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d’art. Mais un nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l’arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d’un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l’amour des siens et son audace d’adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu’elle.

Lina , son frère et sa mère sont déportés par les soviétiques sans savoir pourquoi ni où se trouve leur père . Ils sont emmenés dans une gare où ils vont prendre le train vers une destination qui leur est inconnue. Là, ils vont rencontrer un jeune homme et sa mère avec qui ils vont lier des liens forts malgré l’horreur qu’ils vivent au quotidien .

Au niveau des personnages , j’ai beaucoup apprécié Lina qui est combative et intelligente, elle va tout faire pour sauver sa mère et son frère et elle m’a beaucoup impressionné par sa force et son moral d’acier. Son petit frère , Jonas, est lui aussi très attachant et qui va se démener pour aider sa mère et sa sÅ“ur . Pour ce qui est d’Andrius , il m’a beaucoup plu mais j’aurai aimé qu’il soit plus présent et approfondis. 

L’histoire est bien entendu très triste et émouvante car elle est inspirée de faits réels. De ce fait , le récit ne peut que nous paraître encore plus horrible , de plus , dans nos cours d’histoire sur la seconde guerre mondiale , nous ne parlons presque pas de ces déportations ! les trois personnages principaux sont déportés tout d’abord dans un village et ensuite au nord de la Russie , donc dans des lieux assez différents où ils vont devoir s’adapter et travailler pour pouvoir manger. Nous vivons réellement le trajet avec Lina et la misère dans laquelle les déportés étaient contraints à vivre grâce aux description , qui nous permettent vraiment de s’imaginer les lieux et les personnages.

Le seul petit bémol pour moi a été le fait d’avoir lu ce roman trop vite , pourtant j’ai bien aimé le style de l’auteur mais j’ai la sensation de ne pas avoir ressentis vraiment la souffrance des personnages , d’avoir survolé ce livre , à cause de cette écriture si fluide et facile à lire mais néanmoins très belle. Pourtant je n’ai pas eu ce problème pour Le sel de nos larmes !

Je vous donne quelques citations: « Je te retrouverai. Nous nous reverrons. Pense juste à ça, concentre-toi sur ça. Pense au jour où je te rapporterai tes dessins. Représente-toi la scène, car je serai là. » , » – Comment peuvent-ils décider que nous sommes des animaux ? Ils ne nous connaissent même pas.

РNous nous connaissons, r̩pondit M̬re. Ils se trompent. Ne leur permet jamais, Lina, de te convaincre du contraire. Comprends-tu ?

J’acquiesçai d’un signe de tête. Mais je savais qu’un certain nombre de nos compagnons s’étaient déjà laissé persuader de leur condition inférieure. Ils avaient une expression abattue, dénuée de tout espoir et se faisaient tout petits devant le NKVD. J’aurais voulu les dessiner tous. », « Il n’était au monde que depuis quelques minutes mais il était déjà considéré comme un criminel par les Soviétiques. », « Ne leur donne rien Lina. Même pas ta peur. »

Sur ce , dites moi si vous l’avez lu et si vous avez aimé et je retourne à mes bouquins !📚✨

 

Publicités

12 commentaires sur “Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre : une histoire Ã©mouvante.

  1. Je l’ai lu il y a longtemps maintenant et… J’en ai fait des cauchemars ! Ahah sans aucune blague ce roman ainsi que les descriptions qu’on y fait m’ont glacé le sang tellement elles étaient horriblement réalistes (notamment la maladie de Jonas dans la cabane en Sibérie). J’ai adoré ce livre et d’après mes souvenirs, je l’ai dévoré !
    Je ne m’étais jamais renseignée sur les autres bouquins de cet auteur mais tu m’as donnée envie d’en découvrir davantage ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est bizarre comme un roman peut vraiment laisser des impressions différentes sur chaque lecteur ! Il ne m’a pas fait le même effet, j’ai trouvé que Le sel de nos larmes était beaucoup plus marquant et émouvant ! Je te le conseille d’ailleurs à 1000% !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s