Chroniques

Everything Everything: un beau message

Titre: Everything Everything

Auteur: Nicola Yoon

Édition: Bayard Jeunesse

Prix: 16€90

Catégorie: Romance

À partir de 13 ans

Ahlala cette bibliothèque qu’est-ce que je l’aime… J’ai eu la chance de pouvoir emprunter cet ouvrage dont j’étais très curieuse de connaître l’histoire après toutes ces chroniques mélioratives que j’ai lu ! Je vous le dis tout de suite, pour moi ce n’est pas un coup de cÅ“ur, mais je comprends que beaucoup d’entre vous l’ai adoré !

Résumé: Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Madeline vit depuis toujours avec sa mère sans pouvoir sortir de chez elle. En effet, elle a une maladie très grave qui l’empêche d’être en contact avec le monde extérieur. Mais quand Olly emménage dans la maison voisine, tout va basculer. Sera-t-elle prête à sacrifier sa vie pour une journée au dehors ?

Les personnages de ce roman m’ont paru un peu trop parfaits, ils ne présentent apparemment aucun défauts. Mais ils m’ont quand même été sympathiques malgré cela qui m’a semblé un peu cliché. Madeline est très cultivée et sa créativité et son imagination sont riches. Elle porte un regard assez naïf sur le monde et sur les relations humaines, ce qui fait qu’elle paraît plus jeune que son âge. Tout cela m’a permit de m’attacher à elle et de l’apprécier. Olly, lui, est tout ce qu’il y a de plus charmant même si il ne m’a pas touché plus que cela, j’aurai aimé qu’il soit plus travaillé et sa personnalité plus approfondie, l’auteure reste un peu trop en surface. Pour les personnages secondaires, j’ai beaucoup aimé Clara qui est très douce et attachante et la mère qui est un personnage intéressant.

L’histoire est intéressante et traite principalement du sujet de la maladie, mais l’espoir occupe également une grande place dans le roman. L’auteure délivre un message fort. Ce livre donne envie d’aller de l’avant et d’entreprendre des choses, il nous apprend que la sécurité ne fait pas tout et qu’il faut prendre des risques (dans la limite du raisonnable bien sûr 😉 ). Nicola Yoon aborde également le thème de la maltraitance et de la peur de la perte d’un être aimé. L’histoire d’amour est très mignonne et j’ai beaucoup aimé suivre cette relation naissante. Le retournement de situation quant-à lui est très prévisible et pour ma part je le soupçonnais dés le début, mais ça a rendu l’histoire d’autant plus addictive que je voulais savoir si j’avais raison ! La mise en page avec les petits dessins est très sympathique et met de la gaieté dans le roman.

La plume de l’auteur est fluide et agréable même si j’ai trouvé certains passages assez maladroits à cause d’un vocabulaire un peu simple (mais cela peut aussi être volontaire)

Voici quelques jolies citations: « Etre amoureux de toi, c’est encore mieux que de l’être pour la première fois. C’est comme si c’était la première, la dernière et l’unique fois en même temps. », « J’ai lu beaucoup plus de livres que vous. Peu importe combien vous en avez lu, j’en ai lu plus. Croyez-moi. J’ai eu tout le temps. », « Il ne suffit pas d’être vivant pour vivre. », « Je ne veux pas que mon coeur guérisse. Car, s’il guérit, je serai tentée de m’en servir à nouveau. », « Et je ne vois pas seulement Olly. Je me vois, moi, flottant très loin au dessus de la Terre. Des confins de l’espace, j’embrasse du regard le monde entier. Mes yeux ne vienne buter sur aucun mur, aucune porte. Je vois le début et la fin des temps. Je vois l’infini.

Et pour la première fois depuis longtemps, j’ai envie de plus que ce que j’ai. »

Merci d’avoir lu ma chronique, j’espère qu’elle vous aura plu, avez-vous lu ce livre ? Avez-vous aimé ? Je n’ai pas lu beaucoup de livres sur la maladie donc je n’en ai pas à vous conseiller, mais si vous en avez pour moi, je serais ravie ! Sur ce, j’espère que vous passez de bonnes vacances et je retourne à mes bouquins ! 📚✨

Publicités

6 commentaires sur “Everything Everything: un beau message

  1. Ta chronique est super bien détaillé. Par contre je ne suis pas de ton avis je n’ai pas trouvé Madeline enfantine. Du fait qu’elle est vécu avec seulement deux personnes et ses professeur mais ça ne conte pas trop. Elle n’a pas u se faire sa propre opinion et elle était donc obligé de croire sa mère. D’autant plus qu’elle lui mentais et qu’elle est surprotectrice. Mais bon ceci est que mon avis et je trouve ça bien qu’on soit pas tous d’accord sinon se serait ennuyé et c’est ce qui fait notre richesse.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s