Chroniques

Songe à la douceur: encore un coup de cœur ♥

Titre: Songe à la douceur

Auteur: Clémentine Beauvais

Edition: Sarbacane

Collection: Exprim’

Prix: 15€50

Genre: Romance

À partir de 13 ans 

Cela fait un petit moment que ce roman me fait de l’oeil, mais j’avais très peur de ne pas accrocher à cause de la forme, en effet ce roman est écrit en vers. Mais pas besoin d’avoir peur, j’ai littéralement adoré ma lecture !

Résumé: Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?

Eugène et Tatiana s’étaient rencontrés étant adolescents. Tatiana aimait Eugène, Eugène n’aimait apparemment  pas Tatiana. Mais quand ils se retrouvent, un jour, par hasard, leurs sentiments ont évolué, ils ont grandi. Leur histoire est-elle possible ? 

Nous voyons évoluer les personnages à deux époques de leur vie, à l’adolescence et à l’âge adulte. Lorsqu’il était adolescent, Eugène était véritablement détestable. Il n’aimait rien ni personne, était arrogant et croyait savoir tout sur tout. Il avait une vision bien particulière de la vie, très négative et il était persuadé que c’était la bonne. Bref, un personnage vraiment antipathique et un type d’adolescent qu’il est possible de croiser dans la vie. Mais c’est fou ce que l’on peut changer à l’adolescence…Lorsqu’on le retrouve des années plus tard, Eugène est transformé. Sa vie n’est malheureusement pas très palpitante mais sa (re)rencontre avec Tatiana va le bouleverser et lui faire enfin vraiment aimer la vie. L’auteure en fait donc un personnage attachant que l’on a envie de voir devenir heureux. Tatiana quant-à elle était une jeune fille naïve qui rêvait du grand amour comme dans les livres. Et rêver c’est bien le mot, chaque soir, elle s’imagine des scènes d’amours, repasse en boucle chaque instant passé avec Eugène en fantasmant sur lui. Je dois vous avouer m’être un peu reconnue en elle (un peu), je l’ai trouvé très attendrissante, mais ne me dites pas que vous n’avez jamais fait ça, je ne vous croirai pas ! À l’âge adulte, elle aussi a beaucoup changé, elle est plus désabusé, moins innocente, et surtout, elle n’y croit plus vraiment, au grand amour.

Dans ce récit, l’auteure alterne entre des flash-back, la vie actuelle des protagonistes et des apartés où elle parle avec ses personnages. Clémentine Beauvais nous fait découvrir l’adolescence de ces derniers, leur rencontre, leur relation et le drame qui les a ébranlé et qui les a véritablement éloigné. Tout ceci de manière complètement réaliste. Lorsque nous suivons la vie adulte des personnages, nous suivons leur relation (re)naissante avec toujours la même interrogation, va-t-elle fonctionner ? Nous rencontrons une histoire d’amour contemporaine, extrêmement touchante et profonde. L’auteure fait ressentir avec beaucoup d’intensité les sentiments de ses personnages notamment grâce à la retranscription du fourmillement des pensées d’Eugène et Tatiana. Des pensées dans lesquels on se retrouve et qui semblent réelles.Et je ne vous le cache pas, j’ai pleuré…

Mais la vraie force de ce roman est véritablement le style de Clémentine Beauvais. En effet, cette histoire est écrite en vers libres. Cela apporte une émotion propre à la poésie que l’on ne retrouve pas facilement dans les livres en prose. La plume de l’auteure est envoûtante, parfois cru, parfois douce et même à certains moment, drôle.

Voici quelques magnifiques citations de ce magnifiques romans:                                           « Quel dommage, quel gâchis, quel destin:
il s’est tué pour un amour qui ne valait rien. »                                                                                 « Il a le mal du siècle qui n’est pas le sien ;
Il se sent l’héritier amer d’un spleen ancien. »                                                                                  « La vie c’est ce qui arrive pendant qu’on est en train de faire d’autres projets. »                       « C’est le je comprend pas diésé, démesuré,
de celui qui en réalité comprend très bien, et une chose très
précise : qu’on n’est pas protégé,
que tout arrive comme ça sans avertissement,
sans compassion ni sentiment,
qu’on est absolument seul
quand les souffrances viennent. »

Je vous remercie d’avoir lu ma chronique, j’espère qu’elle vous aura plu. Et vous, avez-vous lu ce livre ? Avez-vous aimé ? Cette romance est une romance unique qui m’a bouleversé et qui a été pour moi un véritable coup de cœur ! Si vous recherchez une histoire d’amour touchante qui vous fera pleurer, Je vous conseille Eleanor&Park de Rainbow Rowell publié chez PKJ. Sur ce, j’espère que vous lisez de merveilleux livres et je retourne à mes bouquins ! 📚✨

 

Publicités

12 commentaires sur “Songe à la douceur: encore un coup de cœur ♥

    1. Je n’ai pas trouvé que c’était enfantin, pas du tout même ! Le tout est très beau, très prenant et assez mature. Et puis c’est une histoire qui peut être lu a tout âge je pense ! Si tu le lis je serai contente de savoir ce que tu en as pensé !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s