Chroniques

Quand sort la recluse

Titre: Quand sort la recluse

Auteur: Fred Vargas

Édition: Flammarion

Prix: 21€

Catégorie: Policier

Roman destiné aux adultes/adolescents

Je vous ai déjà parlé de Fred Vargas sur le blog qui est pour moi une très bonne auteure de polar, son dernier roman me faisait très envie et je me le suis procurée ( enfin surtout grâce à mes parents héhé) . Voici mon avis:

Résumé: Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence. – Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle. – Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? – Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés. – Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ?

Adamsberg est de retour d’Islande et retrouve sa brigade, très occupée par une affaire de meurtre. L’enquête est facilement résolue et tout semble calme lorsqu’il entend parler d’une série de décès causés par l’araignée recluse, pour lui pas de doute, se sont des meurtres. Mais prendra-t’il le risque de diviser sa brigade une seconde fois ? L’enquête s’annonce très compliquée.

Les personnages que l’on suit au fil des tomes de la saga à succès du commissaire Adamsberg sont toujours aussi attachants. Adamsberg reste dans ses brumes mais sort parfois de son indolence et à des réactions plus violentes qu’à l’accoutumé. Néanmoins, son caractère atypique et sa manière originale de raisonner sont toujours aussi agréables à suivre. Les autres personnages changent également légèrement mais j’ai trouvé cela assez agréable de voir une évolution dans leur façon d’être. Ils sont tous très bien développés avec des personnalités très complexes qui nous sont révélées petit à petit. À travers tous ces personnages ainsi que ceux mêlés à l’enquête, Fred Vargas nous livre un bout de la complexité de la nature humaine et c’est pour moi très intéressant.

Dans toute la première partie de ce roman, Fred Vargas pose les bases de son roman et permet au lecteur de se mettre dans l’ambiance, de bien s’imprégner de cette brigade et surtout de (re)découvrir les personnages. C’est pour moi très utile aux lecteurs n’ayant pas lu les précédents romans et même aux fidèles de l’auteure pour se remémorer un peu tout ça ;). Ensuite, l’enquête principale démarre réellement et prend beaucoup de place dans le récit. Trois hommes sont morts suite à des piqûres de recluse, mais voilà, le venin n’est normalement pas mortel. J’ai véritablement adoré les idées de l’auteure, tout est très complexe et original, certains passages sont également très instructifs. Le commissaire est pour une fois réellement aidé par les membres de sa brigade mais est quand même porté par ses intuitions qui font le charme de ses enquêtes ♥.

La plume de Fred Vargas est très particulière mais nous plonge vraiment dans ses histoires et crée une ambiance très spéciale. Je l’aime beaucoup ♥.

Je vous donne quelques citations pour vous faire une idée: « D’une puissance physique inégalable et d’une résistance mentale indélogeable, Retancourt apparaissait à Adamsberg comme un arbre de légende : de ceux sur les branches desquels la totalité des agents de la Brigade, perdus à la nuit dans une vaste forêt secouée par la tempête, pourraient se réfugier dans une sécurité définitive. Un chêne celtique. », « Les doubles des clefs de voiture fait partie des objets qui nous crétinisent. Au point que leur perte nous affecte, comme un pilier de sécurité qui s’effondre. », « Il savait qu’avec le commissaire à sa tête, la brigade tenait plus d’un large navire à voiles, parfois cinglant vent arrière ou bien rodant sur place, voilure affalée, que d’un puissant hors-bord dégageant des torrents d’écume. », « Adamsberg crayonna un moment, se demandant comme souvent quel mystère abyssal présidait à la mémoire phénoménale de Danglard. ».

Merci beaucoup d’avoir lu ma chronique, j’espère qu’elle vous aura plu , dites moi si vous avez lu ce roman ou si il vous fait envie. Sur ce, je vous laisse à vos lectures et je retourne à mes bouquins! 📚✨

 

Publicités

2 commentaires sur “Quand sort la recluse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s