Chroniques

Frangine: Un hymne à la tolérance

Titre: Frangine

Auteur: Marion Brunet

Édition: Sarbacane

Collection: Exprim’

Prix: 14€90

Catégorie: Adolescence/homosexualité

À partir de 13 ans

Cela fait un petit moment que j’ai envie de me lancer dans ce roman, alors j’ai sauté sur l’occasion. Et j’ai bien fait ! La collection Exprim’ de chez Sarbacane me plaît de plus en plus…

Résumé:  « Il faut que je vous dise…
J’aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoire, mais ce serait faux. Je ne suis qu’un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l’enfance, et mes racines, même coupées.

Tandis que ma frangine découvrait
le monde
le cruel
le normal
et la guerre,

ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates.
C’est à moi que revient de conter nos quatre chemins.
Comment comprendre, sinon ? »

Joachim et Pauline se sont toujours sentis aimés et à leur place dans leur famille. Mais à son entrée en seconde, Pauline se renferme sur elle-même. Joachim découvre alors qu’elle subit des moqueries à cause de leur situation familiale différente de la majorité. En effet, ils ont deux mères. Il va alors tout faire pour que le harcèlement cesse et que Pauline soit de nouveau heureuse.

L’auteure nous livre des personnages profondément réalistes devant lesquels il est impossible de rester de marbre. D’un côté il y a Joachim, adolescent qui s’est endurci face aux moqueries et qui réussit à faire accepter sa différence. Il est très protecteur vis-à vis de sa sœur et l’aime énormément ce qui m’a beaucoup ému. De l’autre, nous avons Pauline, jeune fille naïve qui n’est absolument pas prête à affronter les railleries et les insultes qui l’attendent. J’ai été très touchée par ces deux personnages auxquels il est très facile de s’identifier, avec une petite préférence pour Joachim pour son côté battant et révolté. Leurs mères sont décrites comme deux femmes adorables et Marion Brunet réussit à ne pas tomber dans le cliché ce qui est plutôt agréable ! 

Joachim qui est le narrateur nous raconte la descente en enfer de sa sœur, provoquée par les moqueries, et son combat pour la sortir de là. De nombreux thèmes sont abordés dans ce roman. Tout d’abord, l’homoparentalité est très bien traité et incite vraiment à la tolérance lorsque l’on se rend compte des répercussions que peuvent entraîner les moqueries, de plus l’auteure démontre très bien le fait que ce sont des familles à part entière et que les enfants élevés par des parents homosexuels ne sont pas moins heureux que les autres. Marion Brunet aborde également le sujet de l’amour fraternel avec force et réalisme ce qui m’a beaucoup touché. On retrouve également des thèmes récurrents sur l’adolescence, les premiers amours…

La plume de Marion Brunet est assez directe et brutale mais ne l’empêche pas appréhender des sujets sensibles avec délicatesse.

Je vous laisse quelques citations pour que vous puissiez vous faire votre avis: « J’ai lu dans son regard qu’elle était perdue. Que pour elle, rien n’avait été progressif. Et qu’elle était brutalement passée du pays enchanté aux terres menaçantes du Mordor – elle tombait de haut. », « Moi, j’avais décidé d’assumer. J’avais barré « profession du père » pour y écrire « profession de la deuxième mère ». Ça m’avait paru logique. Simple. Je m’étais blindé dans ma tronche depuis un bout de temps, et à part un petit incident […], c’est passé comme une lettre à la poste. Ma « situation », la majorité des profs s’en foutait, et pour les autres, je dois avouer qu’il ne m’était pas désagréable de les mettre mal à l’aise. », « Et tu connais quoi de la vie à quinze ans ? Tu as seulement quinze ans, et toute la vie pour découvrir qu’il y a énormément de choses qui se font, même si toi, tu choisis de ne pas les faire. « 

Je vous remercie d’avoir lu ma chronique, j’espère qu’elle vous aura été utile. Et vous, avez-vous lu ce roman ? Avez-vous aimé ? Je vous avoue que c’est un des premiers romans sur l’homoparentalité (et sur l’homosexualité d’ailleurs ) donc je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais j’ai trouvé cela très intéressant donc si vous en avez à me conseiller je suis preneuse ! Sur ce, je vous souhaite de merveilleuses lectures et je retourne à mes bouquins ! 📚✨

 

Publicités

7 commentaires sur “Frangine: Un hymne à la tolérance

  1. Il a l’air genialissime. Je n’ai jamais entendue parlé de ce roman qui à l’air formidable. Merci de me fait découvrir. Si tu as bien aimé ce thème je te conseille vivement de lire Moi,Simon 16 ans homosapiens qui est juste sublime. L’audace de l’auteur mise dans les personnages le fait qu’on rentre dans leur bulle j’ai trouvé ça génial.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s